Programmation

Expositions en cours
Dans le cadre de la 10e Biennale Internationale Design Saint-Etienne

Traverse

Exposition de Keiko Machida
Jusqu'au 9 avril 2017

 
De petites figurines à corps d’enfant et tête d’oiseau, de renard ou de raton-laveur, s’agenouillent ou se recroquevillent sur elles-mêmes ; la tête trop grosse, trop lourde de rêves étranges, en équilibre instable, peut se poser au sol ou s’échanger ; la précarité de l’installation et la fragilité du matériau évoquent la vulnérabilité des personnages… Avec la petite maison perdue au fond de la forêt, comme avec l’ensemble de petits personnages hybrides, l’artiste convoque ainsi tout un environnement de contes à la fois familiers et étrangement inquiétants.

Exposition présentée
à la Serre
du 9 mars au 9 avril 2017
tous les jours de 10h à 19h

Entrée libre
 

Working Process

Exposition proposée par le collectif Atelier Regards
Jusqu'au 9 avril 2017
Sensibiliser, exposer, aider à comprendre les métiers du design. Atelier Regards, qui invite deux jeunes maisons d’édition, Nobilem ac Novum et ARN Studio, souhaite poursuivre son action pédagogique auprès du public avec une nouvelle exposition ainsi qu’un atelier, dans le cadre de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2017. Les designers proposeront de nouvelles créations ainsi que tous les éléments présentant leur démarche, des premiers dessins jusqu’aux prototypes.
À travers ce procédé, nous ouvrons un dialogue avec le public sur notre pratique et illustrons certaines évolutions actuelles vers lesquelles tendent de plus en plus de designers : l’auto-production et l’auto-édition.
 
Exposition présentée
à l’ancienne École des Beaux-Arts - salle des cimaises
du 9 mars au 9 avril 2017
tous les jours de 10h à 19h

Entrée libre
 
 

Exposition à venir

Végétations

Exposition de Jérôme Dussuchalle
Du 28 avril au 3 juin 2017
Composée d’un ensemble de dessins et de sculptures organisé en série, selon des principes de correspondances, l’installation proposée pour la Serre s’inscrit dans une relation spécifique au lieu où elle est située : le genius loci est donc au centre de la proposition.
Il s’agit d’en prendre la mesure, d’en dégager les potentialités. Les déplacements et les cadrages qui en résultent présentent alors pour le visiteur la possibilité d’une expérience sensible du regard.
Le titre donné à l’installation focalise l’attention sur la puissance d’accroissement que matérialise toute plante dans son processus de développement et sur la mise en scène plus ou moins spectaculaire de ce phénomène.
Ce phénomène est transposé dans l’oeuvre en tant que puissance productrice de formes, puissance productrice de volume pour la sculpture, puissance productrice de tracé pour le dessin.
 
Exposition présentée à la Serre
du 28 avril au 3 juin 2017
du jeudi au samedi de 15h à 19h
Fermeture jeudi 25 mai

Entrée libre

Articles Liés