Le label Ville d'art et d'histoire

 L’appellation des Villes et Pays d’art et d’histoire est attribuée par le Ministère de la Culture et de la Communication aux collectivités locales qui animent et mettent en valeur leur patrimoine. C’est aujourd’hui un réseau de près de 184 villes et pays.

 

La labellisation

La labellisation de la Ville de Saint-Étienne a revêtu un intérêt particulier pour l’Etat. Depuis décembre 2000, elle est la première ville labellisée pour son patrimoine des XIXe et XXe siècles particulièrement important, représentatif des activités industrielles, et témoin d’une histoire sociale forte.

L'équipe permanente est composée de 3 personnes : l'animateur de l’architecture et du patrimoine, une assistante pédagogique en charge des publics et une assistante documentaire. Les missions de ce service embrassent un large champ de problématiques. Saint-Etienne Ville d'art et d'histoire participe notamment à la mise en tourisme du patrimoine, à travers l'organisation de visites découvertes de la Ville ou d'ateliers permanents du patrimoine avec salle de projection et matériels éducatifs appropriés (Maison des associations, 6 rue André Malraux).

Le service met également en oeuvre un programme annuel d'actions de sensibilisation du public. Il propose ainsi aux stéphanois et aux habitants de l'agglomération stéphanoise, un programme d'animations variées, gratuites ou payantes, assurées par des guides-conférenciers agréés par le Ministère de la Culture et de la Communication et des médiateurs culturels professionnels. Ouvertes uniquement aux individuels, avec ou sans inscription, ces animations (visites guidées, ateliers, parcours-jeu) invitent à "regarder la ville autrement".
Par ailleurs, la mise en œuvre d’activités pédagogiques est aussi assurée par ce service (voir rubrique "Offre scolaire").

La diffusion et la communication du patrimoine

Le service Saint-Etienne Ville d'art et d'histoire contribue à la mise en valeur du patrimoine et à sa diffusion auprès du public, via des outils de communication ou des supports adaptés permettant de donner des clés de lecture à chacun :
- la publication d’un ouvrage par an, publié dans la Collection patrimoine grand public intitulée « Trames Urbaines » ;
- la réalisation d’une signalétique patrimoniale qui concerne, en 2003 et 2004, l’ensemble des édifices stéphanois protégés au titre des Monuments historiques, en 2005, les édifices du XXe siècle, en 2006 les édifices du XIXe siècle, et en 2007 les belvédères urbains.
- la mise en place d’un Centre d’Interprétation urbain. Lieu ressource ouvert à tous, le centre sera un des sites d'un parcours patrimonial plus vaste (intégrant les musées et autres espaces d'exposition...). Il aidera à comprendre l'évolution architecturale, urbaine et paysagère de la ville et ses enjeux et délivrera également information et conseils à toute personne engagée dans une restauration, y compris dans les dimensions réglementaires.
- la mise en place d’actions de valorisation en partenariat pour les Journées européennes du Patrimoine

Articles Liés