Montreynaud, un quartier pour vivre et entreprendre

Les enjeux du projet

Dans le prolongement des interventions de renouvellement urbain engagées depuis 2001, le programme de rénovation urbaine à Montreynaud s’articule autour de 4 axes prioritaires :

  • ouvrir le quartier et créer des liens plus forts avec les autres quartiers de la ville et son agglomération
  • renforcer les fonctions économiques et l’emploi sur le quartier
  • renouveler son attractivité résidentielle par la qualité des logements et du cadre de vie,
  • favoriser l’intégration sociale et économique de ses habitants

 

Une nouvelle offre d'habitat diversifiée et de qualité

Suite aux démolitions de 478 logements dont 130 logements privés, 200 nouveaux logements seront construits le long du boulevard Vivaldi et sur Chabrier.

Composés de petits immeubles collectifs et de maisons de ville avec jardins, ces logements bénéficieront de vues sur la ville et d'aménagements paysagers.

Des copropriétés réhabilitées

Sur les 6 copropriétés du Haut de Montreynaud, grâce à l'OPAH menée de 2004 à 2010 plus de 5,6 Millions d'euros de travaux ont été réalisés sur les parties communes, avec des programmes de travaux complets (rénovation des ascenseurs, isolation et rénovation des façades et des toitures, changements des portes d'entrées et des interphones...).

 

Un nouveau pôle de centralité apprécié par les habitants du quartier

Porté par l’EPARECA, la réalisation d'un pôle associant commerces et services publics (Mairie de proximité, maison des projets, La Poste) apporte au quartier une nouvelle centralité. La création d'une place publique, en balcon sur la ville, a permis de relocaliser le marché forain.

 

 

Des projets économiques innovants et durables qui renouvellent l'image du quartier

L'implantation de programmes d'immobiliers d'entreprises en lien avec la ZFU est l'un des atouts majeurs dans la diversification des fonctions et le renouvellement du quartier. Ces bâtiments, d'initiative publique et privée s'insèrent dans le paysage et intègrent des critères architecturaux et environnementaux. Au total, deux centres d'activités privés, la Grand' Ourse et Green Space, une pépinière d'entreprise et des locaux d'activité ont été implantés pour répondre aux besoins des TPE et PME.

La construction et le développement de locaux économiques bénéficie aux habitants du quartier à travers notamment les clauses d'insertion, favorisant le recrutement de personnes issues du quartier dans le cadre des chantiers de construction. Un Groupe Solidarité Emploi rapproche les demandeurs d'emplois des entreprises qui s'implantent sur le quartier et accompagne les projets de création d'entreprise portés par des habitants.

 

Des espaces de proximité réaménagés

L’aménagement d’espaces de proximité (square Gounod, Lallo Lully...) a permis une amélioration du cadre de vie des habitants : aire de jeux, optimisation du stationnement, valorisation des cheminements piétons, traitements paysagers et durables…

Dans la continuité des espaces publics réalisés autour de l'école Saint-Saëns et du secteur Janequin, l'ouverture de la place Kosma et la création d'une voie nouvelle permet d'améliorer le fonctionnement du secteur, en apportant plus de visibilité aux équipements et commerces présents.

Après la démolition de la Tour Plein Ciel, le traitement de l'emprise libérée et la requalification de la dalle du Forum doivent rendre un usage à ces espaces peu utilisés, tout en ouvrant le coeur du Forum et le reliant à son environnement. La création de cheminements piétons et l'amélioration de l'accessibilité sont prévues. L'aménagement des dalles en espaces de proximité et l'amélioration de la qualité paysagère doivent rendre ces espaces agréables pour les riverains.

Véritable épine dorsale du quartier, le boulevard Vivaldi est recomposé et mis en valeur. Le requalibrage en deux voies permet de libérer des espaces afin de retraiter et de qualifier les zones de pieds d'immeubles, de créer des trottoirs aux surfaces généreuses pouvant accueillir différents déplacements en modes doux (piétons et vélos) et d'optimiser les capacités de stationnement.

 

Des équipements redynamisés et un projet de parc urbain fédérateur

En terme d'équipements, l'ensemble des écoles a été réhabilité. La salle de spectacles de l'AGEF a été entièrement rénovée. Une chaufferie bois permettant des économies de charges importantes a été construite et le réseau de chauffage urbain a été étendu. L'ADSEA a développé un garage technique et une auto-école associative s'inscrivant dans des dispositifs d'insertion.

Pour répondre à la demande de la communauté musulmane et lui permettre de pratiquer le culte dans de bonnes conditions, au sein d'un bâtiment adapté, un lieu de culte est construit sur le secteur Gounod Paganani à proximité des équipements existants.

S'étendant sur plus de 25 ha le parc de Montreynaud est un élément constitutif de l'identité du quartier, il se compose d'une grande diversité d'espaces (boisements denses, sous bois, espaces de prairie, taillis...) et présente une grande richesse faunistique et floristique, à valoriser.

L'enjeu de la recomposition de cette zone est de créer un véritable parc urbain, poumon vert assurant la jonction entre le haut et le bas du quartier et le reliant au reste de la ville. La recomposition du parc doit répondre aux besoins des habitants du quartier, associés à la définition du projet, tout en développant de nouveaux usages attractifs pour l'ensemble de la population stéphanoise : lieu de contemplation, cheminements piétons, parcours sportifs et ludiques, nouvelles pratiques en lien avec la culture scientifique, technique et industrielle.

 

 

Articles Liés