Tribunes libres - janvier 2020



MAJORITÉ MUNICIPALE

En raison de la période pré-électorale, les tribunes de la majorité municipale sont suspendues.

 

SAINT-ETIENNE NOUVELLE GAUCHE

Égalité femmes/hommes à Saint-Étienne : quelles avancées concrètes ?

Le rapport sur l’égalité femmes/hommes pour 2018 a été présenté au dernier conseil municipal : cette publication annuelle est une obligation légale. Elle concerne tant la situation des agents municipaux que les politiques déployées au profit de tou-te-s les Stéphanois-es. Parmi le personnel municipal, les femmes représentent 56 % des effectifs. Pourtant, le « plafond de verre », qui décrit les difficultés des femmes à accéder à des responsabilités majeures, demeure : dans les directions, seulement 45 % des agents sont des femmes. Ce chiffre est en régression puisqu’en 2017, il était de 52 %. La part des agents féminins non-titulaires est passée de 12 % à 15 % sur la même période, ce qui entraîne plus de situations précaires. Par ailleurs, à emploi comparable, les primes et indemnités favorisent les hommes : les différences de salaire vont de 11 % à 18 %, selon les catégories d’emploi. La gestion des agents municipaux reste donc fortement discriminante.
Ce rapport analyse aussi la situation globale sur le territoire de Saint-Étienne. Alors qu’il y a un peu plus de Stéphanoises (51 %) que de Stéphanois (49 %), le taux d’activité des femmes n’est que de 62,9 %, contre 72,5 % pour les hommes. Cette question a une incidence forte sur le niveau de vie des familles, ainsi que sur le futur des femmes : voir le débat actuel sur les retraites !
La création de places de crèche pour faciliter l’accès à des modes de garde, la lutte contre les discriminations faites aux femmes et le principe d’égalité doivent faire l’objet d’une politique municipale volontariste. Hélas, le mandat  2014-2020 aura été bien maigre en avancées réelles sur ces dossiers majeurs.

groupenouvellegauche@gmail.com

 

SAINT-ETIENNE GROUPE COMMUNISTE

Parole d'élues !

G. Perdriau, au dernier conseil municipal, s’est insurgé de la tribune libre des élus du RN du magazine de décembre 2019, dont les propos nauséabonds et insultants, au-delà de cibler des élus de la majorité, s’adressent à une grande partie de la population stéphanoise.
Lorsque nous avons pu prendre connaissance de ce texte, nous avons mesuré le pas franchi par des élus qui, en toute impunité, se répandent en de tels propos infamants. Nous les condamnons fermement et apportons notre soutien à tous les Stéphanois qui se sont sentis blessés. Nous renouvelons notre message de tolérance, de solidarité ; et c’est l’occasion pour nous de rappeler les fondements de la laïcité. Il faut les faire vivre, comme l'un des remparts face à ce fléau de haine qui gagne du terrain, pour faire reculer l’intolérance et démonter les insupportables amalgames.
À ce propos, nous attendons toujours les excuses pour des insultes aux jeunes communistes proférées sur France Bleu par G. Perdriau. Par ailleurs, il est souvent insultant ou méprisant envers les élus de son opposition. Les élus de la République sont, tous collectivement, responsables, par leurs comportements et leurs propos, de l’image véhiculée sur leurs fonctions et les institutions. Au moment de la campagne des municipales pour élire les conseillers municipaux, le débat d’idées doit rester digne.
De cette période riche en débats, nous espérons une participation massive aux élections municipales de mars prochain. Notre démocratie est malade de l’abstention, chaque Stéphanois doit s’exprimer et être représenté. Pour ceux qui ne seraient pas encore inscrits sur les listes électorales, ils peuvent encore le faire jusqu’au 7 février au plus tard.
Nous souhaitons, à tous, une belle année 2020, pleine d'espoir, de progrès.

groupecommunistesainte42@gmail.com

 

SAINT-ÉTIENNE EN MIEUX

Un « problème technique » qui tombe à pic !

Monsieur le maire organise, chaque année, une cérémonie « des voeux » lors de laquelle il prononce un discours. Depuis 2015, ces discours sont diffusés sur internet. Exception, en 2019, aucune trace sur le net !

Des Stéphanois ont contacté, en début d’année, les services municipaux pour savoir comment trouver ce discours sur internet. En vain.
Les élus écologistes ont, eux aussi, posé la question de la mise en ligne du discours lors des conseils municipaux d’avril et de juin.
Réponse de Mr le maire en avril : « Quiconque voudrait en disposer pourra la recevoir. Il n’y a pas de problème. » Réponse en juin : « La vidéo des voeux et de mon discours est disponible sur YouTube, je vous enverrai l’adresse. J’assume tout ce que je dis et fais, je ne vois pas pourquoi je vous cacherai cette vidéo.»
N’ayant pas obtenu le lien internet promis, les élus écologistes ont écrit aux services et au cabinet de Mr le maire rien moins que 7 fois ! Sans effet… Ils ont donc reposé la question très formellement à Mr le maire lors du conseil de décembre.
Ce dernier s’est alors retranché derrière une « mauvaise compréhension » lors des multiples demandes… Cela n’est pas très flatteur, non seulement pour Mr le maire, mais également pour ses collaborateurs (dont son cabinet), qui étaient destinataires des demandes.
Ayant enfin compris, Mr le maire a dit qu’un « problème technique » a empêché l’enregistrement demandé! Les Stéphanois qui ont entendu ce « fameux » discours des voeux 2019 comprennent très bien la raison pour laquelle son enregistrement n’est pas disponible. Ils auront également très bien compris, qu’au regard de cet épisode peu glorieux pour leur édile et contrairement à ce qu’il affirme, il n’assume pas du tout ce qu’il dit et fait.
À bon entendeur…

Olivier Longeon et Stéphanie Moreau
Conseillers municipaux écologistes

 

SAINT-ÉTIENNE GROUPE RASSEMBLEMENT NATIONAL
SAINT-ÉTIENNE BLEU MARINE

L'an passé s'en va, l'an neuf  s'en vient…

Voici venu le temps des voeux de joie, de bonheur et de santé. Mais nos pensées vont aussi nécessairement aux hommes et aux femmes qui souffrent dans leur chair, dans leur coeur et dans leurs biens, victimes des différentes politiques injustes entreprises depuis des années à Saint-Étienne. Malgré l’extraordinaire mauvaise foi de certaines personnes au pouvoir, malgré leur extraordinaire cynisme, nous croyons avoir dit la vérité, après beaucoup d’autres hommes qui ont dit cette vérité avant nous, en de multiples discours et en d’innombrables écrits. Il n’est pas bon, il n’est pas moral de se taire.
Nous faisons donc notre devoir d’élus qui consiste à dénoncer, encore et toujours et en toutes circonstances, les politiques désastreuses qui mènent Saint-Étienne à sa perte.
Devant les Stéphanois, nous renouvelons notre engagement à la recherche du bien pour la cité et pour l’ensemble de ses habitants.
Bonne année à tous ceux qui aiment Saint-Étienne !

Groupe Saint-Étienne Bleu Marine
Rassemblement national

 

GROUVE DIVERS GAUCHE

Pour une belle année, pleine de changements !

C’est toujours avec plaisir que nous rédigeons cette tribune parce qu’elle est celle des voeux que nous pouvons adresser aux Stéphanoises et Stéphanois.
Dans un contexte économique et social qui reste difficile, nous leur souhaitons de la prospérité, une bonne santé et les plus belles satisfactions familiales. Et puis, nous leur souhaitons aussi du changement, du changement politique.
Car dans leur intérêt, dans l'intérêt général et celui de la ville, nous espérons un grand changement à l'occasion des élections municipales de mars prochain. Le mandat de Gaël Perdriau s’achève et, si tout n'a pas été négatif, force est de constater que les promesses de lendemains qui chantent n'ont pas été suivies des faits.
La ville souffre toujours, hélas, d'un manque de rayonnement, d’attractivité que ne peut compenser la seule Cité du Design, lancée sous un mandat précédent.
Et elle est malheureusement loin de convertir tous les atouts qui sont les siens, cela, sans même parler des quartiers périphériques qui ont été délaissés, d’une économie et d’un immobilier qui ne décollent toujours pas. En témoigne la situation des commerces qui ont souffert d'un plan de déplacements mal maîtrisé, d'une politique de stationnement trop coûteuse, et d'une concurrence de zones commerciales comme celle de la zone Steel, en périphérie, qui va encore contribuer à assécher le centre-ville et générer inévitablement la fermeture ou le départ d’enseignes.
La ville de Saint-Étienne mérite donc mieux, beaucoup mieux, que le renouvellement du maire et d’une équipe en place, sans cohérence ni imagination.
Nous sommes prêts pour notre part à oeuvrer en faveur de ce changement, et dans l’attente, renouvelons nos voeux à tous les Stéphanois.

André Friedenberg , Pascale Marron, Pierre Fayol-Noireterre